lundi 19 juin 2017

Il fera jour ce soir



Il fera jour ce soir de Christophe Maris aux éditions Pierre Philippe


En ce soir de décembre, Julien Dulac, rentre chez lui. Julien est étudiant, il prépare l’agrégation en lettres modernes. Pour une fois, Anna, sa compagne, n’a pas souhaité l’accompagner à cette session de préparation. A l’approche de Noël , Julien pense qu’Anna souhaitait être tranquille pour ses achats. Quand il rentre dans l’appartement, il est surpris par l’ordre et le silence qui y règnent. Il trouve Anna sans vie dans la baignoire, les veines tailladées. De sa main est tombé un petit morceau de papier au message énigmatique : « Julien, pardonne-moi, je ne peux plus supporter l’insupportable, souviens-toi longtemps de cette phrase : il fera jour ce soir. »


Julien est anéanti. Ils filaient tous les deux le parfait amour, et un bel avenir s’ouvrait à eux. Pour quelle raison, une jeune femme à qui tout sourit peut-elle en venir à de telles extrémités. Pour la police, le suicide ne fait aucun doute. Affaire classée ? Ce serait sans compter sur la pugnacité du commissaire Christelle Lecarrer. Elle veut comprendre le geste d’Anna. Les débuts de l’enquête ne donnent rien. Rien de ce qui ressort des témoignages de Julien, de leurs amis communs, de leurs parents, de leurs professeurs, ne peut expliquer ce suicide. Pour le commissaire, la solution de « l’énigme » se trouve dans le passé. Quel est ce lourd secret qui a anéanti Anna ?

 Rares sont les romans policiers qui traitent d’une enquête sur un suicide, car c’est bien un roman policier que nous propose Christophe Maris. Nous suivons pas à pas l’enquête de Christelle Lecarrer accompagnée de son chevalier servant, Thibaut Jeulain. La forme du roman policier n’est qu’un prétexte. L’auteur nous plonge dans les années noires de la Shoah, dans les secrets, les non-dits qui accompagnent cette sinistre période.

Ce roman, porté par des personnages tous aussi attachants les uns que les autres, je l’ai lu d’une traite. Ceux qui me suivent régulièrement, savent que cette période me passionne. Alors, me direz-vous, quelle est l’originalité de ce roman ? Qu’apporte-t-il de plus par rapport à tout ce qui a déjà été écrit ?

Dans Il fera jour ce soir, Christophe Maris fait un véritable travail d’historien. Dans ce roman, il aborde un thème très peu traité : Le rôle de la LICRA (Ligue Internationale Contre le Racisme et l’Antisémitisme) dans la recherche des déportés et de leurs familles et dans la traque des criminels de guerre nazis.


Il fera jour ce soir est un roman passionnant, émouvant, dont vous ne ressortirez pas indemne. Je vous le recommande vivement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire