dimanche 23 février 2014

La ballade de Lila K




La ballade de Lila K de Blandine Le Callet aux éditions Stock


  L'histoire se déroule dans les années 2090, un nuit trois hommes casqués de noir pénètrent dans un appartement. Une jeune femme et sa petite fille y vivent. Tout se passe très vite, la mère et sa fille sont séparées. Nous retrouvons Lila dans un centre éducatif, elle est amaigrie, choquée. On essaie de la nourrir mais tous les aliments la dégoûtent. On la soigne également car elle présente de nombreuses cicatrices et traces de brûlure.


   Le temps passe, Lila accepte peu à peu les règles du centre. Elle progresse, même si elle a toujours peur du contact et si elle mange en apnée pour pouvoir garder la nourriture. Elle commence à suivre des cours et très vite on décèle en elle des capacités exceptionnelles, c'est une enfant surdouée. Le directeur du centre Mr Kauffmann va s'occuper personnellement d'elle. Il gagne très vite la confiance de Lila par sa gentillesse et par l'enseignement qu'il lui dispense. Au début la Commission, organe qui contrôle le centre est ravi des progrès de Lila puis l'enseignement de Mr Kauffmann est de plus en plus remis en question lorsqu'il commence à lui apprendre les langues étrangères. Mr Kauffmann apporte un jour à Lila un caisson rempli de livres en papier, les livres n'existent quasiment plus dans ce monde ils ont été remplacé par les Grammabooks, cet acte est très mal vu par la Commission. Fernand est nommé comme assistant de Mr Kauffamann pour le contrôler.


   Lila apprend vite, elle passe tout son temps libre à lire, elle découvre l'évasion par la lecture. Elle confie cependant à Mr Kauffmann qu'elle ne peut pas continuer comme cela, qu'elle doit retrouver sa mère. Mr Kauffmann s'est renseigné et la mère de Lila a été jugée et a perdu ses droits parentaux, son nom a été rayé du dossier de Lila cependant Mr Kauffmann promet à Lila qu'il fera tout pour l'aider quelles que soient les circonstances. Mr Kauffmann peu de temps est  démis de ces fonctions et jugé pour fraude, pour atteinte aux bonnes moeurs. Finalement Lila apprend la mort de son mentor, et se demande comment elle va faire dorénavant pour retrouver sa mère disparue.


  La ballade de Lila K est ce genre de roman qu'on ne lâche plus une fois commencé. On est ému par le désir farouche de Lila de retrouver une mère pourtant maltraitante mais qui elle en est convaincue l'aime malgré tout. La jeune fille va devoir petit à petit vaincre ces traumatismes, son agoraphobie, pour partir à la recherche de sa mère. " On passe sa vie à construire des barrières au -delà desquelles on s'interdit d'aller : derrière, il y a tous ces monstres que l'on s'est créés. On les croit terribles, invincibles mais ce n'est pas vrai. Dès qu'on trouve le courage de les affronter, ils se révèlent bien plus faibles qu'on ne l'imaginait. Ils perdent consistance, s'évaporent peu à peu. Au point qu'on se demande , pour finir, s'ils existaient vraiment."


  Lila va devoir aussi se fondre dans le moule d'un monde totalitaire ou chacun est observé, où tout est analysé, disséqué en permanence, un monde ou la censure est la règle. Elle va devoir quitter le cocon sécuritaire de La Ville, explorer La Zone, présentée comme un territoire de non droit ou la violence et l'inculture règnent. Pourtant les choses sont elle vraiment comme le gouvernement les présente?


  Blandine Le Callec nous livre un roman passionnant et bouleversant sur la force de l'amour filial qui peut venir à bout de toutes les barrière, celles fixées par le monde extérieur et celles que l'on se fixe soi-même.







11 commentaires:

  1. Une lecture qui nous pousse à vouloir connaître le dénouement à tout prix tant nous sommes de tout cœur avec Lila K
    NGM

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement, un livre qu'on ne peut pas lâcher! Bonne journée et merci pour le retour!

      Supprimer
  2. Je viens de me l'offrir et ton billet ne fait qu'attiser mon envie de le lire au plus vite ! Il a l'air tout à fait original !
    Bon dimanche,
    Cajou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne lecture et bon dimanche Cajou, merci pour le retour!

      Supprimer
  3. Lu il y a peu et apprécié également, cela fait réfléchir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme tous les bons romans. Bon dimanche et merci pour le retour Eimelle!

      Supprimer
  4. Un tout gros coup de cœur pour moi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi également vous l'aurez compris Marguerite. Bon dimanche à vous et merci pour le retour!

      Supprimer
  5. J'ai également eu beaucoup de mal à fermer ce livre un fois la lecture débutée mais je me demandais si ce n''était un livre un peut "trop fille" mais visiblement non

    RépondreSupprimer
  6. En plein débat sur la théorie du genre je ne sais pas s'il existe vraiment des livres pour filles ou garçons. Merci pour votre retour en tout cas et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  7. J'ai adoré ce livre et je pense que je m'en souviendrai longtemps !

    RépondreSupprimer