lundi 30 décembre 2013

Le turquetto



Le turquetto de Metin Arditi aux éditions Actes Sud


   1531 à  Constantinople, le jeune Elie est passionnée par le dessin, il passe ses journées à dessiner et le reste de son temps chez un calligraphe musulman. Son père travaille chez un marchand d'esclave, un des rares postes disponible pour un juif. Elie voudrait faire de sa passion son métier seulement voilà, dans la religion juive il est interdit de représenter quoi que ce soit par le dessin. A la mort de son père, malade, Elie décide donc de s'enfuir, il prend le chemin de l'exil, direction Venise.


   On retrouve Elie à Venise, après des années d'apprentissage chez le "Maître", il ouvre son propre atelier. C'est le succès, les commandes affluent. Un jour le responsable d'une association lui commande de peindre la Cène pour orner le local, Elie va commettre une erreur qui va révéler sa judéité au monde. Il sera condamné à mort et ses oeuvres brûlée dans un gigantesque auto da fé.


   Roman passionnant qui place l'Art au dessus des mesquineries de la religion. Le Turquetto est décrit comme un homme passionné qui sacrifiera tout à son Art, sa religion, sa famille.

3 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas mais l'histoire me plait bien!

    RépondreSupprimer
  2. il est dans ma liste d'envies depuis un moment , il faudrait que je me décide!

    RépondreSupprimer
  3. N'hésitez plus Eimelle, un livre passionnant!

    RépondreSupprimer